Les Kusamono sont les petites plantes sélectionnées pour leur beauté ou leur originalité, présentées soit individuellement, soit de façon à mettre en valeur les bonsaï qu’elles accompagnent.
Dans ce cas, on les appelle parfois Shitakusa, notamment quand elles symbolisent une saison, en rapport avec le bonsaï qu’elles accompagnent.
On les appelle aussi plantes d’accompagnement ou plantes d’accent.

Leur rôle est délicat, car elles doivent séduire par leur beauté ou leur intérêt graphique, mais sans attirer plus l’attention que le bonsaï, qui reste l’élément essentiel de la composition.
On les remarque dans toutes les expositions où elles accompagnent presque toujours les bonsaï, et les propriétaires de ceux-ci font assaut d’originalité dans le choix des pots et de la plante, ce qui donne souvent un résultat d’une grande beauté.

Elles sont en général présentées sur des supports, comme des nattes de tatami, des plateaux en bois vernis, des suiban, voire même une mince couche de sable.

Les espèces utilisées sont essentiellement des plantes grasses, des graminées, et aussi des plantes miniatures ornées de jolies fleurs ; l’essentiel étant que l’ensemble reste de petite taille, et surtout en harmonie avec le bonsaï qu’elles mettent en valeur.

Les pots ont également beaucoup d’importance et rivalisent souvent d’originalité pour donner un ensemble harmonieux, voire même surprenant. Ils peuvent être en céramique, ou en raku ; et ce sont parfois même des pierres creuses, du bois flotté, ou même des coquilles d’huîtres ou de noix.

Voici de nombreux exemples venant d’expositions, et quelques uns parmi les plus beaux Kusamono de Wolfgang Putz que vous pouvez admirer sur son site particulièrement bien documenté.

Un grand merci enfin à tous ceux qui ont participé en présentant des photos de leurs propres kusamono (Saikei, Kanojo, Jean-Luc, Philippe) ou en fournissant des photos (Petit-arbre, Pyves).

Cliquez ici, puis cliquez sur les flêches pour passer d'une page à l'autre.